Nouvelles

X
X

Nouvelles

Légalisation du cannabis: mesures de contrôle adoptées par le Conseil de la Nation huronne-wendat

https://wendake.ca/wp-content/uploads/2018/10/rglement-2018-02-m–1996-01-nia-rs–6948-oct-2018.pdf

https://wendake.ca/wp-content/uploads/2018/10/modification-6948-pj-rglement-2018-02.pdf

https://wendake.ca/wp-content/uploads/2018/10/rsolution-6948-modification-rgl-1996-01-du-cnhw-portant-sur-les-nia.pdf

 

Saison de chasse 2018: avis à tous les chasseurs

https://wendake.ca/nouvelles/saison-de-chasse-a-lorignal-2018-avis-a-tous-les-chasseurs/

Depuis 2012, le Bureau du Nionwentsïo travaille activement afin de protéger le patrimoine de la Nation huronne-wendat dans la région des lacs à Moïse – Ya’nienhonhndeh et Batiscan – Ekiontarowänha’. L’aire du projet, située en plein cœur du Nionwentsïo, en majorité au sein de la réserve faunique des Laurentides et de la zec de la Rivière-Blanche, contient de nombreux sites patrimoniaux, sites d’intérêt et plusieurs zones à haut potentiel archéologique huron-wendat. En effet, on recense présentement plus de 50 lieux d’intérêt historique propres à la Nation huronne-wendat au sein du territoire visé par ce projet. Parmi ceux-ci, on retrouve notamment des lieux d’exercice des activités coutumières, de nombreux sentiers et portages, plusieurs emplacements de campement ainsi que divers autres types d’endroits ayant un intérêt huron-wendat. À titre d’exemple, le secteur du lac Ya’nienhonhndeh «là où l’on cueille les plantes médicinales», était fortement prisé par nos ancêtres pour la récolte de plantes et végétaux. Le territoire du projet Ya’nienhonhndeh renferme également les dernières forêts intactes de toute la région de la Capitale-Nationale et des proportions de vieilles forêts remarquables.

Le Bureau du Nionwentsïo, en collaboration avec d’autres partenaires, travaille donc activement afin de faire reconnaitre l’importance nationale de ce territoire pour les Hurons-Wendat,  en vue d’obtenir un statut de protection et de conservation adapté à la réalité de ce secteur. Plusieurs options ont été envisagées, mais l’avenue d’une aire protégée semble être la plus adaptée à la sauvegarde du patrimoine huron-wendat dans cette région.